Miguel Ángel Mancera

CDMX UNE MAISON OUVERTE

CDMX, une maison ouverte

La Ville de Mexique : Capitale sociale

Je suis et j’ai été dans plusieurs yeux
Je suis seulement mémoire et le souvenir que l’on garde de moi
Elena Garro. Les souvenirs du futur.

Mexico– connueen espagnol sous le sigle CDMX – constitue l’une des villes les plus grandes du monde. Elle a cumulé au fil des siècles une riche culture et des traditions qui transparaissent dans son architecture fastueuse, dans ces quartiers bigarrés et dans sa gastronomie considérée comme l’une des meilleures au monde.

La ville s’érige dans la vallée de Mexico, à une altitudemoyenne de 2240 mètres. Elle se divise en 16 délégations qui couvrent une superficie totale de 1495 km2. Il s’agit de la plus grande ville du pays et du principalcentre politique, universitaire,financier, économique et culturel du Mexique.
Le peuple aztèque a profondément marqué l’héritage historique de Mexico en construisant au 14e siècle de notre ère la grande Tenochtitlan, l’ancêtre de la capitale, sur l’ancien lac Texcoco. Les Aztèques ont construit un vaste de réseau de canaux pour naviguer entre les îles qui composaient la capitale de leur empire. À leur arrivée au 16e siècle, les Espagnols ont détruit ce réseau de canaux afin de paver graduellement la ville.

Miguel Ángel Mancera Espinosa

Ville inclusive

Mexico tend à devenir une ville de plus en plus équitable. Les politiques qui y sont implantées ont pour but d’améliorer la qualité de vie de ses résidants. .
Ces politiques visent notamment à générer des emplois, à préserver l’environnement, à assurer aux citoyens de services sociaux de qualité en matière de santé et d’éducation, à s’assurer du bon développement économique de la ville et à diminuer les inégalités sociales à travers d’un système de protection socialeefficace.

La couverture de plus de quatre millions de personnespar le système de santé publiquede la ville, les aides économiques offertes aux personnes âgées, aux personnes handicapées et aux étudiants constituent quelques-unes des preuves pour témoigner de cet effort à bâtir une ville équitable et inclusive.

En termes de productivité, Mexico est sans nul doute la ville la plus compétitive sur la scène nationale, rapportant à elle seule près de 18 % du produit intérieur brut au pays. Au fil des années, elle s’est convertie en un pôle d’attraction d’investissements étrangers.

Dans le but d’augmenter les flux de capitaux privés, le gouvernement de la capitale a simplifié les processus de création et d’agrandissement d’entreprise afin que les entrepreneurs puissent se développer plus facilement et ainsi générer des emplois de qualité.

En 1990, la Ville de Mexico était considérée comme la ville la plus polluée du monde. La situation s’est améliorée depuis, si bien que Mexico occupe dorénavant à cet égard le 461e rang mondial. Il faut dire que Mexico compte parmi les grandes métropoles du monde les plus consciencieuses en matière de qualité de l’air. Elle mise notamment sur la créationd’une culture de transport à bicyclette en créant des réseaux de pistes cyclables et surun éventail de choix en matière de mobilité.

Mexico se caractérise aussi par une mosaïque de cultures et de traditions qui la rende unique et originale. La capitale mexicaine a toujours accueilli à bras ouverts les personnes qui ont dû abandonner leur patrie pour des raisons politiques, économiques ou sociales. La capitale mexicaine foisonne d’initiatives culturelles, économiques et sociales inédites.Mexico fait d’ailleurs partie du réseau des 10 villes intelligentes de l’Amérique latine.
Selon des données de l’Institut national de migration publiées en 2012, la CDMX est considérée depuis plus d’une décennie comme l’un des meilleurs endroits où vivre, étudier et travailler au Mexique devant certains États plus touristiques tels que le Jalisco, la Basse-Californie, le Quintana Roo et le Guanajuato. Mexico a su attirer près du tiers (82 350) des 262 672 étrangers qui habitent au Mexique.

Tourisme dans la ville

Les principales attractions touristiques de la capitale se concentrent en son coeur. Parmi elles se trouvent la place de la Constitution, la cathédrale métropolitaine, le palais national, la zone archéologique du TemploMayor, le collège de San Idelfonso et d’autres monuments d’importancetémoignant de la riche histoire du pays. Une grande variété de musées, la Mecque de la musique ranchera, la place Garibaldi et l’imposant palais des Beaux-Arts sont aussi à la portée des touristes curieux de mieuxconnaître la Ville et ses habitants.

Mancera

Édifié au XVIIIe siècle, le Château de Chapultepec constitue une autre attraction touristique importante de la ville. Le boisé qui entoure le Château se veut être le poumon de la ville, soit le plus vaste espace vert de Mexico.

Dans cette zone de la ville se trouvent aussi le musée d’Arts modernes et le musée d’Anthropologie. Ce dernier abrite une imposante collection d’artéfacts qui témoignent des cultures qui ont façonnéle pays.

La plus importante institution d’études du pays, l’Université nationale autonome du Mexique, se situe au sud de la ville. Ses murs exhibent de magnifiques murales réalisées par des artistes marquants du muralisme mexicain.

Au sud-est de la capitale, Xochimilco y Tlahuacconstituent deux zones de la ville qui ont été inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. La première se caractérise notamment pour son imposante biodiversiténotamment composée d’espèces en voie de disparition comme l’axolotl(ambistomamexicanum), un amphibien indigène du Mexique,et la grenouille de Tlaloc. Les chinampas, ces parcelles de cultureen zone lacustre, et les classiques trajineras, des embarcations à fond plat fond qui se déplacent sur des canauxqui se veulent les derniers vestiges du lac Texcocosur lequel est née la capitale. Pour sa part,lequartier San Andres Mixquic de Tlahuac est reconnu pour ses fastueuses célébrations de la fête des Morts au début novembre, une coutume millénaire qui s’est conservée jusqu’à aujourd’hui.

Miguel Ángel Mancera Espinosa